Comment vous consacrer uniquement à la croissance de votre entreprise ?

Vous êtes-vous déjà demandé si vous occupez votre temps de la bonne façon ?

Vous consacrez-vous vraiment à ce qui est important pour votre entreprise ?

Ou êtes-vous obligé de perdre du temps sur des activités inutiles que vous pourriez déléguer à quelqu’un d’autre ?

Dans cet article, je veux parler d’un problème qui existe dans presque toutes les entreprises, mais dont peu d’entre elles en sont conscientes.

En fait, de nombreux entrepreneurs sont fermement convaincus qu’ils ont besoin de marketing, de commercial, de vendre plus et d’avoir des systèmes qui permettent d’attirer plus de gens.

Ces entrepreneurs ont, d’une certaine manière, raison.

En effet, il arrive rarement qu’une entreprise fasse faillite parce qu’elle a trop de clients, et souvent le problème principal est qu’elle n’a pas la capacité d’attirer des clients et de vendre.

Nous sommes tous d’accord sur ce point !

Mais laissez-moi dire autre chose.

JE SUIS PRÊT À PARIER QUE VOUS – À CE MOMENT PRÉCIS – N’AVEZ PAS BESOIN DE VENDRE DAVANTAGE.

Je vous l’explique par analogie.

Il y a un film américain, Hall Pass (en français ; Sortie Gratuite), qui est un bon film, qui parle d’un phénomène qui existe souvent chez des couples qui sont ensemble depuis des années.

Et c’est le phénomène qui pousse l’homme, qui se croit chasseur, à imaginer que toutes les femmes qu’il rencontre s’intéressent à lui.

Si seulement il n’était pas marié …

Dans ce film, les épouses de deux amis décident de faire le dernier acte de défi.

Elles leur donnent une semaine de « vacances » de leur statut d’homme marié, pour leur donner une leçon.

La logique est la suivante : « Pensez-vous que si vous n’étiez pas marié, vous pourriez vous permettre de vous éclipser du matin au soir ? OK. Vous avez une semaine. Amusez-vous bien. Voyons ce qui va se passer. »

Comme prévu, les deux hommes découvrent bientôt que NON, la fille qui vous sourit dans la rue ne vous tiendra pas la main, gentiment, au bout de 10 secondes.

Et ils se heurtent à la dure réalité.

Je ne vous en dirai pas plus sur le film parce qu’il est beau et intéressant à regarder, mais c’est ce qui me vient à l’esprit quand je pense aux entrepreneurs qui pensent « ah … si seulement je pouvais vendre plus« .

Non pas parce qu’il n’est pas utile de facturer ou de vendre plus, mais parce que s’ils avaient la « chance » de vendre plus (même s’ils croient que c’est la seule chose qui leur manque), pour eux ce serait un PROBLÈME !

Ils se trouveraient dans une situation très difficile, et maintenant je vais expliquer pourquoi.

L’entreprise, de l’intérieur, est tellement mal organisée que, même en vendant plus :

  • Il n’est pas certain qu’ils gagneraient plus (ils pourraient même finir par «se briser les os ») ;
  • Il se peut qu’ils ne soient pas en mesure de faire face à cette augmentation.
  • Ils pourraient perdre de l’ARGENT
  • Ils pourraient avoir d’énormes clients avec la banque
  • Ils pourraient détériorer la qualité du produit ou du service et commencer à avoir des clients mécontents
  • Ils pourraient avoir d’énormes difficultés à recruter du personnel pour soutenir cette croissance.

Je veux vous citer un exemple :

Il y a quelque temps, je travaillais avec un de mes clients qui a une entreprise très intéressante. En fait, il produit un produit de niche, dont il est pratiquement le leader mondial.

C’est la seule petite entreprise qui fabrique ce type de produit.

Ces produits sont également chers (le prix commence à 5/6 000 €).

Le problème est qu’aucun produit ne quitte l’entreprise sans qu’un de ses propriétaires ait effectué au préalable une sorte de contrôle de qualité.

Les propriétaires sont toujours impliqués dans la phase de production, dans la phase de conception ou dans l’une des phases de mise en œuvre, ou bien, ils traitent avec les clients.

Peut-être que ce n’est pas votre cas, mais vous devez avoir ce principe en tête :

Si vous facturez un million d’euros en travaillant 12 heures par jour, et qu’une grande partie de votre travail est consacrée à la gestion opérationnelle de l’entreprise, comment pensez-vous pouvoir vendre pour 5 millions ? Faut-il espérer une journée de 60 heures ?

Comment pouvez-vous y penser, si la plupart de votre travail est opérationnel ?

La seule façon de faire croître l’entreprise est de vous libérer de la production du produit ou du service. COMPLÈTEMENT.

Et devenir un « stratège ».
Le travail du stratège devient de plus en plus complexe, au fur et à mesure que l’entreprise se développe.

Mais il ne grandit pas linéairement.

La livraison du produit et du service, SI.

Le stratège PENSE. Décide. Gère. Évalue les chiffres et les tests.

Cependant, la réalité c’est que vous êtes probablement loin d’être SEULEMENT un stratège !

Si vous êtes celui qui mélange le ciment, si vous avez les mains dans le cambouis, et que vous le faites 12 heures par jour, vous aurez du mal à faire grandir l’entreprise.

Même si vous n’intervenez pas beaucoup dans un seul produit, mais que vous avez un certain impact dans le processus de production, la croissance de l’entreprise reste liée à votre personne.

S’il y a une infime partie du processus (de l’achat par le client, en passant par la production, jusqu’à la partie commerciale) que vous touchez, vous limitez votre activité !

Donc…

Avant de penser à faire croître votre entreprise, avant de vous consacrer au marketing et à la vente (ça reste fondamental, soyez clair !), Vous devez comprendre que l’étape IMPORTANTE à franchir (surtout quand vous travaillez déjà 10/12 heures par jour et que vous êtes le « bouche-trou ») est de vous sortir de la gestion ordinaire.

Vous devez vous retirer complètement, et non pas pour faire le patron, mais parce que ceci, pour vous, est une QUESTION DE VIE OU DE MORT.

En effet, si pendant que vous êtes hors de votre entreprise quelque chose vous arrive (par exemple, vous vous cassez une jambe, une brique vous tombe sur la tête …), ou vous voulez simplement partir pour un certain temps, à votre retour, vous ne trouverez plus votre entreprise !

Tout cela se produit parce qu’il y a des parties du processus qui doivent nécessairement être suivies par vous et qui sont liées à vous.

Ce que je vous pousse à faire n’est pas toujours possible. Si vous êtes avocat, par exemple, vous devez forcément avoir un peu « les mains dans le cambouis ». Je sais que c’est un métier et non une entreprise, mais même dans une entreprise, il y a des cas où un peu de travail personnel doit être fait par l’entrepreneur (prenez mon cas, par exemple ! Cet article que je dois écrire moi-même …).

En général, vous devez penser à ceci :

« Comment puis-je faire pour VENDRE VINGT FOIS PLUS, MAIS SANS TRAVAILLER PLUS, ET ENCORE MOINS DE VOTRE PROPRE TRAVAIL ? »

L’excuse que beaucoup de gens utilisent à ce stade est que, s’ils facturent dix fois plus, ils pourraient payer un directeur général pour tout gérer à leur place.

Et ici, si vous le dites, votre nez va grandir, comme celui de Pinocchio ! C’est une ERREUR COLOSSALE !

Ce n’est pas que vous ne déléguez pas parce que vous n’avez pas l’argent pour payer quelqu’un. C’est certainement un aspect de cette situation.

Mais l ‘ »argent » pour la délégation doit être présent dans le business model de l’entreprise et dans la façon dont elle est organisée et les chiffres sont conçus.

Je vais vous donner un exemple approximatif pour le comprendre.

Imaginez que vous avez 2 produits.

Produit A et Produit B

Le produit A ne peut être réalisé que par VOUS. Cela prend une heure. Et vous êtes payé 1000 euros.

Le produit B peut aussi être fait par d’autres personnes. Cela prend une heure. Et vous êtes payé 50 euros.

Que feriez-vous ?

Souhaitez-vous fabriquer vous-même le produit B ?

Ou bien prendriez-vous la première personne dans la rue pour lui apprendre à le faire, pendant que vous prendrez en charge le produit A ?

Est-ce que vous comprenez ? Vous seriez FOU si vous faisiez le contraire !

Ici, la STRATÉGIE est le produit A.

L’exécution est le produit B.

Il est évident que tant que vous n’avez pas assez de demandes, vous devez faire les deux. Si vous le pouvez physiquement, c’est la meilleure décision à prendre.

Mais si vous êtes maintenant un bouche-trou, vous devez choisir entre les deux et VOUS DÉDIER au produit A, la STRATÉGIE, et DÉLÉGUER le produit B.

Si vous ne pouvez pas le faire, c’est probablement parce que vous n’avez pas assez de marges et que vous avez donc « mal calculé ». C’est une erreur de chiffres. Ce n’est pas comme si vous n’avez pas d’argent. Une entreprise qui travaille pendant 12 heures, SI les chiffres sont corrects, doit être en mesure de vous permettre de déléguer.

POINT.

Et si vous ne pouvez pas … cela signifie que nous devons la re-concevoir à partir de zéro.

Je vous apprends cela dans le workshop SimpNess.

Mais je vous apprends aussi comment vous libérer du désordre de la gestion des opérations, même si vous n’avez pas les moyens d’avoir un directeur général, mais en restant vous-même à la tête de VOTRE entreprise.

Ce n’est pas seulement une question de ressources. En fait, si vous déléguez votre travail à un directeur général, il gagnera moins que ce que vous percevez.

Vous pouvez le faire tout de suite. Sachez toutefois que, de cette manière, vous limitez délibérément le potentiel de croissance de votre entreprise.

C’est une question de tête.

C’est une question de :

  1. Vouloir le faire ;
  2. Savoir comment rentabiliser l’entreprise et faire fonctionner les chiffres ;
  3. SAVOIR COMMENT LE FAIRE.

Je ne peux pas vous donner envie de venir.

Mais pour les deux autres points, j’ai spécifiquement créé le programme SimpNess, qui vous apprend exactement comment vous retirer de l’opérationnel de votre entreprise.

Notez que je parle de l’OPÉRATIONNEL de votre entreprise.

Beaucoup d’entre nous, entrepreneurs, en fait, faisons aussi notre travail par passion. Tout le monde n’aspire pas à vendre l’entreprise, ou à l’automatiser, et ne plus rien faire …

En fait, seuls quelques rares personnes pensent à se désengager de la gestion de l’entreprise pour passer leur temps en bord de mer.

Ceux qui sont vraiment passionnés peuvent automatiser l’entreprise, mais dans le but de la faire grandir et d’en créer dix autres !

Quand on a le « virus » dans la tête, il ne disparaît pas. Lorsque vous avez cette maladie mentale de vouloir être un entrepreneur, il est difficile de s’en débarrasser …

Cette idée de déléguer NE SERT PAS pour aller à la plage, mais pour continuer à faire ce que vous aimez faire le plus, c’est-à-dire l’ENTREPRENEUR.

De cette façon, vous pouvez continuer à travailler dans votre entreprise, mais en réfléchissant à la stratégie, à la manière de la faire grandir, de créer des systèmes de marketing, d’innover ou même de créer de nouvelles entreprises !

Alors ne pensez pas seulement à :

  • Faire du marketing ;
  • Vendre ;
  • Trouver de nouveaux clients…

Votre rôle en tant que Stratège, est de comprendre les uns les autres.

Mais pensez à la façon dont vous pouvez vous libérer complètement de l’opérationnel de votre entreprise et devenir un entrepreneur à temps plein.

Pour avoir les outils pour faire tout cela, vous n’avez pas le choix. Je vous attends au workshop SimpNess.

Voyez quand la prochaine édition aura lieu, et inscrivez-vous !

Pendant cette formation, vous rencontrerez d’autres entrepreneurs comme moi, mais ce qui est génial avec ce programme, c’est que je ne l’ai pas organisé de façon théorique, ce n’est pas que je parle et vous prenez des notes (et puis vous rentrez chez vous et vous ne les appliquez pas, je sais !).

Ce workshop est organisé de manière extrêmement pratique.

À la fin de la journée, vous rentrerez chez vous avec beaucoup de matériel prêt pour vous et votre entreprise, à la fois pour la délégation, comment la structurer et comment vous retirer de l’opérationnel de votre entreprise.

Vous devrez simplement prendre les décisions que vous avez déjà décidé pendant le workshop, faire le plan que vous avez déjà commencé à rédiger et METTRE LE TOUT EN PRATIQUE.

Durant la formation, ce que je peux faire pour vous, c’est rendre la partie pratique d’implémentation aussi facile que possible.

Je veillerai à ce que le travail de mise en pratique des concepts que je vais vous présenter soit aussi simple que possible, et que tout le processus de délégation et d’automatisation devienne plus facile pour vous !

Si cela vous intéresse, je vous attends au prochain workshop SimpNess :

Accéder à la présentation de SimpNess

 

Piernicola De Maria

Entrepreneur, Auteur, Business Coach

Et Créateur de la Méthode SimpNess

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *