La vie secrète d’un entrepreneur riche

« Mais qui suis-je pour faire cela ? »

C’est la phrase que se dit parfois Daniele.

Daniele est le typique « entrepreneur italien » qui a une petite entreprise de construction à Rome.

Il travaille douze heures par jour et ne s’est autorisé qu’une semaine de vacances durant ces trois dernières années.

Il dit qu’il ne peut pas le faire parce que « Si je ne suis pas dans l’entreprise pendant trois heures, je ne suis même pas sûr qu’elle va survivre » et « Sans moi, les employés sont incompétents et ne savent pas quoi faire ».

Bref, des choses de ce style.

Littéralement, c’est un homme d’affaires avec les mains dans le cambouis, et qui n’hésite pas à retrousser ses manches.

Plus que cela, parfois, il fait aussi le travail qui est censé être fait par les employés parce que « il me faut 10 minutes pour le faire et 1 heure pour l’expliquer à ces abrutis … ».

À la fin du mois il paie tout le monde : les taxes, les salaires de ses employés, les fournisseurs, le loyer, le crédit-bail, le financement, et … finalement, il reste, parfois, avec la bouche pratiquement sèche.

D’autres fois (cela dépend du moment, certains mois il y a du travail qui rentre ou des clients qui paient, parfois non) il gagne bien. Mais certainement pas de manière proportionnelle à tout le travail qu’il fait.

Tout cela sans tenir compte du fait qu’il se réveille à cinq heures du matin et qu’il voit sa journée filer à toute vitesse alors qu’il court comme un fou entre les chantiers en construction, le comptable, l’avocat et la banque.

Comme je le dis toujours dans les formations de SimpNess, je doute sérieusement que Daniele se soit dit, avant de commencer son activité ; « Je veux une société où nous sommes toujours en train de courir pour payer tout le monde, sauf moi, et qui ne me laisse pas dormir la nuit. »

Comme beaucoup d’autres entrepreneurs, Daniele a commencé parce qu’il connaissait et savait comment faire « le travail » et a décidé de travailler pour lui-même plutôt que « sous un patron. »

Peut-être qu’il a rêvé de quelque chose de différent, mais qui ressemble à cela 😀

 

Lui c’est Floyd Mayweathers, mais en bref, l’image est similaire 😀

Il savait qu’il ferait face à quelques sacrifices. Mais aussi, il imaginait un moment où tout allait se dérouler comme prévu :

Lui, bien habillé et sortant d’une belle voiture

– Discutant d’affaires impliquant des millions sur son téléphone portable et en disant ce type de choses ; « Oui, maintenant je ne peux pas parce que j’ai quelque chose à faire à Miami, mais la semaine prochaine, quand je reviens à Rio, je vous appelle »

– Les comptes bancaires personnels et ceux de l’entreprise bien garnis

Donc, beaucoup de temps libre à faire des choses de riches telles que la navigation, jouer au golf ou une autre connerie que font les gens qui ont de l’argent

 

Mais non. Il a créé une entreprise. Il a également une entreprise qui va très bien.

Mais en réalité, il se retrouve à en être l’esclave, en passant 12 heures par jour engagé à traiter de nombreuses tâches inutiles et frustré de ne pas être en mesure de se concentrer sur les actions vraiment importantes pour la croissance de son entreprise.

Voici l’histoire de Daniele, mais malheureusement, ce n’est que l’un des 90% d’entrepreneurs italiens, français, marocains… qui ont décidé de lancer leur entreprise et qui, maintenant, sont pris au piège dans leur propre entreprise.

La seule différence pourrait être COMBIEN il gagne, mais la qualité de vie reste la même.

Vous êtes en prison dans votre entreprise.

En fait, si vous y pensez, cela devient encore plus stressant si vous gagnez bien votre vie.

Parce qu’EN THÉORIE, vous pourriez faire tout ce dont vous avez rêvé, mais en réalité, vous devez être là pour vous assurer que l’entreprise n’explose pas.

J’ai intitulé ce post « vie secrète d’un entrepreneur riche » parce que, même si vous gagnez beaucoup d’argent, souvent il y a une énorme frustration.

La frustration de ne pas être capable de faire ce qui vous passe par la tête.

Ce qui est encore pire que de ne pas générer de gain.

Il y a deux valeurs fondamentales pour chaque véritable entrepreneur.

  1. La liberté. Tout monde a sa propre idée de ce que signifie vraiment d’être un entrepreneur. Mais une chose est certaine, personne n’assimile vraiment que faire des affaires équivaut à « devenir le paillasson de tout et de tout le monde et ne pas être libre de faire ce que je veux ». Personne.
  2. Le défi de créer « quelque chose ». Les employés, communistes et syndicalistes et toutes les personnes « contre l’initiative privée » ont façonné, depuis des décennies, ce mythe de l’entrepreneur attaché à l’argent et qui veut arnaquer tout le monde (pensez à Ebenezer Scrooge peint par Dickens). En fait,le bien-être économique est une motivation qui vient à peine de commencer. Une fois que vous atteignez un mode de vie décent, l’avantage supplémentaire que vous offre le fait de gagner plus argent est minime. Si vous gagnez 2 mille euros par mois et que vous commencez à gagner 20 mille, ceci représente une énorme différence dans votre mode vie. Entre 20 et 40 mille, cette différence est beaucoup plus petite. Entre 100 et 200 mille, elle devient imperceptible (sauf si vous êtes un crétin et que vous les dépensez entièrement). Pourtant, les « vrais » entrepreneurs s’arrêtent rarement. Parce que – contrairement à ce que les non-entrepreneurs croient – ils n’utilisent l’argent que comme une sorte de critère objectif pour juger s’ils fonctionnent bien. Mais après un certain point, ce n’est pas la chose la plus importante …

Maintenant, la plupart des entrepreneurs que je connais sont humiliés tous les jours dans ces deux aspects :

==> Avoir une vie de merde VDM. Parfois, nous plaisantons avec nos clients en disant que le vaccin pour chaque maladie est d’avoir une « Patente ». Une fois que vous avez une patente, vous ne tombez jamais malade. Bien sûr, la réalité est que vous tombez malade, mais vous travaillez quand même. Il n’y a pas de maladie. Pas de « je finis à 17h ». Tu finis quand tu finis. Et si vous ne le faites pas, vous risquez de tout perdre. Et en plus de tout cela, lorsque vous êtes un employé, vous n’avez qu’un seul patron. Peut-être deux si on compte votre femme ou votre mari. Mais, lorsque vous êtes un entrepreneur, vous avez plusieurs patrons : le gouvernement, vos clients, vos employés. Et bien sûr, votre femme ou mari 😀

==> Être incapable de mener à bien vos projets. Ceci est la vraie raclée. Vous avez 2/3/4 idées qui permettraient à votre entreprise de passer à un niveau supérieur. MAIS vous devez résoudre les dix mille problèmes quotidiens et si vous êtes chanceux, vous pouvez consacrer 30 minutes le samedi matin à ces nouveaux projets, peut-être quand vous amènerez votre fils pour jouer au foot. Peut-être avec le rêve de le faire la semaine prochaine, ce qui n’arrive toujours jamais.

Même ceux qui, de l’extérieur peuvent donner l’impression d’avoir réussi, vivent cette frustration. Parce que cela n’a rien à voir avec combien vous gagnez, mais quel degré de liberté vous avez de faire ce que vous voulez.

Maintenant, vu de l’extérieur, la formation SimpNess donne l’impression de servir à créer de l’argent sans rien faire.

La vérité est que, même si nous en plaisantons avec plaisir, le but de la formation est très différent.

Il ne s’agit pas d’automatiser votre entreprise pendant que vous êtes à la plage, à ne rien faire.

Il s’agit plutôt de vous aider à faire ces deux choses :

  • Arrêter d’être l’esclave de votre entreprise et acquérir la LIBERTÉ
  • Pouvoir vous dédier aux projets qui vous intéressent, à la croissance, aux véritables défis auxquels fait face votre entreprise et à la réalité de votre marché, et d’avoir le temps et la clarté d’esprit de le faire sans avoir la tête sous l’eau à gérer l’opérationnel et les interruptions et blocages quotidiens

Si ces deux choses ne résonnent pas en vous et vous semblent parler une langue que vous ne comprenez pas, SimpNess n’est certainement pas fait pour vous.

A l’inverse, si vous connaissez la situation que je viens de décrire, je vous invite à venir à la formation où nous allons discuter de tout cela en détail. Mais, avant cela, je veux encore vous fournir un petit aperçu des trois stratégies que vous pouvez mettre en œuvre dès maintenant pour vous réapproprier votre liberté et commencer à relever les nouveaux défis.

 

1) Retirez les INTERRUPTIONS et les BLOCAGES

Commencez à examiner toutes les activités de votre entreprise qui sont bloquées actuellement par vous et qui impliquent que – d’une manière ou d’une autre – VOUS devez y apporter une contribution quelle qu’elle soit.

Parfois (si vous êtes chanceux), vous avez simplement des activités que vous devez faire.

D’autres fois, elles représentent des goulots d’étranglement qui vous font arrêter les activités dans lesquelles vous n’êtes pas la seule personne impliquée.

Combien de ce type d’activités avez-vous ? 10 ? 20 ? 50 ?

Maintenant, je vais vous dire un secret. Peu importe COMBIEN DE TEMPS vous y consacrez. Le plus important est que vous êtes impliqué, d’une manière ou d’une autre, pour briser ces blocages. Même si ça ne dure qu’une minute.

Je vous donne un exemple.

L’une de mes entreprises se trouve en Angleterre et ce pour une raison logistique. Je suis la seule personne qui peut y accéder. Cela signifie qu’à chaque fois qu’il faut effectuer un virement, c’est à moi de le faire car je dois l’authentifier avec ma carte de crédit personnelle.

Un virement nécessite 2 minutes. Et puisque presque tous les paiements sont effectués par carte, j’ai 3 ou 4 virements maximum par mois. Autant dire que cela représente 10 minutes chaque mois, en exagérant.

Pourtant, cela représente une réelle souffrance pour moi. Chaque virement nécessite 10 échanges de mails à chaque fois. Et c’est une source d’irritation constante.

Et cela m’ennuie encore plus que de faire du VRAI travail qui génère de l’argent.

Je préfère EFFECTIVEMENT dédier une heure de consulting à un client plutôt que deux minutes à un virement.

Suis-je particulièrement paresseux ? CERTAINEMENT.

Mais le mécanisme est le même pour tout le monde. Certaines activités que nous bloquons ne nécessitent pas beaucoup de temps, mais elles représentent une sorte de fichier mental constamment ouvert et qui enlève cette tranquillité d’esprit dont nous avons besoin pour travailler en paix.

A ce stade, la solution émerge toute seule.

Trouver un moyen de supprimer les plus petits blocages en créant une procédure interne.

Ne vous inquiétez pas pour les grands blocages, le travail complet de ré-ingénierie de votre entreprise se fera durant la formation  🙂

Mais commencez à déléguer des choses qui vous ennuient. Cela libérera votre esprit.

 

2) Concentrez et organisez les interruptions et blocages

Avez-vous catalogué les interruptions et les activités qui vous bloquent ? Organisez-les en groupes homogènes (par secteur, par personne qui bloque, par société, … etc.) et décidez QUAND vous vous en occupez.

Par exemple, dans l’une de mes entreprises, je suis dans une phase où mon intervention est nécessaire dans de nombreux aspects, parce que nous construisons tout à partir de zéro.

Si je laisse faire les personnes qui travaillent avec moi, je n’aurais plus de vie.

Alors j’ai imposé cette règle : elles doivent mécrire toutes les questions et leur proposer une solution.

Puis, une fois par jour nous faisons une réunion pendant une demi-heure (rarement une heure entière) et ainsi, j’ai tous les problèmes et toutes les solutions.

Dans 50% des cas, ces solutions ne correspondent pas à ce qu’ils ont proposé. Dans 40% des cas, je dois faire une brève retouche d’1 minute et rectifier le tir. Pour le reste, je prends les choses en main et je m’en occupe, ou j’explique comment faire.

Ceci est juste un exemple, mais la règle est toujours la même.

Regroupez les pièces qui ont besoin de votre contribution régulière et réglez-les dans une tranche horaire que vous décidez à l’avance. Cette seule consigne – si elle est correctement appliquée – pourrait vous libérer de NOMBREUSES heures de travail. Ne la prenez pas à la légère juste parce qu’elle « semble » simple.

 

3) Arrêtez d’aller au bureau, de répondre au téléphone et de lire des e-mails

Cela vous fait-il sursauter ?

Je vous rassure, vous ne devez pas TOUJOURS le faire, mais si vous sautez quelques matinées pour faire un travail de concentration, rien n’explosera.

Le problème des interruptions, est qu’elles vous déconcentrent.

Je sais que ça vous fait peur de vous déconnecter, mais faites cette expérience.

Quand je vivais aux États-Unis, j’ai remarqué un phénomène intéressant. Je l’ai appelé « la productivité de l’avion ».

Chaque fois que j’avais un vol intercontinental de jour, habituellement de Milan à New York, j’atterrissait TOUJOURS en ayant réalisé une quantité de travail comparable à une semaine normale de travail.

Maintenant, j’ai certainement un cas extrême de TDAH (trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité), mais avoir huit heures sans interruption, sans distraction, ni stimulus externe m’a permis de travailler sur des projets qui sont généralement écartés au profit des urgences.

C’est une stratégie dont je parle dans mon livre Efficacité Personnelle (Efficacia Personale, qui n’a pas encore été traduit en français), et que beaucoup d’entrepreneurs ont du mal à saisir.

Si vous ne savez toujours pas comment faire, écrivez sur dix pages cette phrase : « Même si je m’absente une demi-journée de mon entreprise, elle ne va pas exploser », « Même si je m’absente une demi-journée de mon entreprise, elle ne va pas exploser », … etc.

 

Pour conclure

J’aimerais bien voir les entrepreneurs qui ont des projets, des compétences, des idées et des habilités, mais qui ne passent pas leurs temps à gérer les interruptions et blocages quotidiens de leur société.

J’ai créé SimpNess pour libérer ces personnes.

J’ai créé plusieurs ressources gratuites que vous pouvez trouver  ici.

J’ai créé une page Facebook où placer des articles et posts.

Et puis il y a la formation SimpNess, qui est une vraie formation pratique de trois jours durant laquelle je vous guide, étape par étape, dans les changements que vous devez mettre en place pour vous libérer de votre entreprise.

Je fais ma part. Maintenant, c’est à vous de commencer à mettre en pratique les stratégies que je partage avec vous !

 

Piernicola De Maria
Entrepreneur, Auteur, Business Coach 
Et Créateur de la Méthode SimpNess

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *