La grosse arnaque du travailleur indépendant qui veut devenir entrepreneur

Un indépendant qui travaille bien peut facilement générer un revenu respectable qui lui permet de s’offrir un style de vie plus que décent.

Peut-être pas au point de devenir riche, mais il peut en tirer facilement l’équivalent de 3000/4000 € par mois.

En effet, c’est relativement simple.

Vous devez travailler, bien sûr. Vous n’obtenez pas de l’argent simplement parce que vous êtes beau et que les gens veulent vous payer. Mais si vous êtes bon, si vous réussissez à résoudre les problèmes des gens, si vous créez une valeur ajoutée, autrement dit, si vous faites votre travail ; il est facile d’obtenir ce genre de gains.

Mais le problème caractéristique du travailleur indépendant est que vos revenus mensuels sont plafonnés. Effectivement, il y a une limite que vous pouvez difficilement dépasser.

Gagner l’équivalent de 3000 €, c’est facile. Gagner 15000 €, c’est très difficile.

Vous pouvez le faire si vous devenez LE champion du monde de votre travail, mais cela signifie que vous êtes l’équivalent de l’architecte Renzo Piano.

La seule autre façon qui vous permet d’augmenter vos revenus est de structurer votre travail comme une véritable entreprise.

Alors, passez d’être juste vous qui faites 90% du travail avec l’aide d’un collègue en outsourcing, à être celui qui organise et supervise le travail d’une équipe de professionnels qui travaillent pour vous.

Et c’est à ce stade là que ça se transforme en arnaque.

Lorsque vous êtes seul à travailler, vous pouvez simplement travailler deux fois plus dur pour gagner deux fois plus.

Aujourd’hui, vous facturez l’équivalent de € 3000 en travaillant 8 heures par jour. Pour arriver à 6000 €, vous devez simplement travailler 16 heures par jour.

Dès que vous commencez à embaucher des collaborateurs et à mieux vous structurer, pour passer de 3000 € à 6000 € de revenus, vous devez facturer 15000 €.

Pourquoi ? Parce que quand vous êtes seul, la marge de chaque heure travaillée reste la même. Lorsque vous créez une structure, la marge de chaque vente est répartie de la manière suivante :

– Vous devez payer les employés

– Vous devez coordonner tout le travail

– Peut-être que vous aurez besoin de créer des structures (physiques comme le bureau, ou en tant que systèmes informatiques virtuels qui relient les membres de l’équipe)

– Le marketing utilisé deviendra différent parce que vous avez besoin d’attirer un plus grand nombre de clients.

Toutes ces pièces ont un coût, qui viendra rogner une partie de la marge que vous avez sur chaque Euro facturé.

Et c’est la raison pour laquelle tout entrepreneur doit être capable de faire une bonne comptabilité (ce n’est pas un hasard si l’un des éléments fondamentaux de SimpNess sont les chiffres).

Le défi ne consiste donc pas à comment “facturer deux fois plus”, mais à “facturer 3/4/5 fois plus” pour que vous puissiez avoir un revenu supplémentaire qui justifie tout le casse-tête que vous devez gérer.

Et pour cela, nous avons besoin de ces deux pièces :

1) Un marketing puissant qui permet d’attirer une multitude de clients qui vous rapporte de l’argent.

2) Votre entreprise doit être structurée pour accueillir et servir, adéquatement, la multitude de clients que le marketing peut vous apporter.

Si l’une de ces pièces manque, il est tout simplement impossible d’obtenir de résultat.

Sans marketing, vous ne pouvez pas facturer, et sans structure, tout explose lorsque le nombre de clients double.

SimpNess vous aide à préparer votre entreprise à se développer.

Et durant le workshop SimpNess, nous allons voir comment vous pouvez mettre cela en pratique.

Un des participants au workshop SimpNess en Italie est Mauro, un travailleur indépendant qui donne des conseils en matière d’amendes et de contraventions.

En pratique, son activité fonctionne de la manière suivante : lorsque vous recevez une amende, quelle qu’elle soit, vous la lui envoyez pour obtenir une consultation et savoir si vous pouvez la contester et ne pas la payer.

Actuellement, il reçoit un certain nombre de demandes, chaque mois, qui lui permettent de bien gagner sa vie. Mais son défi sera de se structurer suffisamment pour passer de l’étape de travailler seul, à l’étape d’avoir une équipe de plusieurs personnes qui délivrent le service.

Et pour le faire, il y a au moins deux problèmes à résoudre :

– Le premier consiste à créer une procédure d’exploitation pour transformer une activité complexe, comme celle du conseil, en quelque chose que d’autres personnes peuvent apprendre et délivrer.

– Le second est de trouver des collaborateurs disponibles et qui ont les mêmes capacités à faire ce travail sans qu’ils ne vous coûtent plus que ce que vous gagnez pour chaque consultation.

Et ce sont les genres de défis qui sont résolus par la méthode de SimpNess.

Voici ce que nous avons vu ensemble avec Mauro :  

– Comment détecter un levier commercial.

– Comment extraire la structure d’un conseil complexe et la rendre exécutable et réalisable par une personne ordinaire.

– Parce que le travail fondamental de la délégation vous permet d’optimiser le choix et la formation des employés et de définir les processus à mettre en place.

– Le programme “Only The Best” tel qu’il est appliqué au cas particulier de Mauro.

– Le concept (pas toujours compris) qui représente la base du modèle d’abonnement.

– Comment créer un abonnement dans un secteur où vous ne pouvez pas créer des ventes récurrentes.

Si vous voulez apprendre comment simplifier votre entreprise et augmenter ses résultats, en travaillant jusqu’à 90% en moins ; participez au prochain workshop SimpNess !

 

<<< Accéder à la présentation de SimpNess >>>

 

Piernicola De Maria

Entrepreneur, Auteur, Business Coach

Et Créateur de la Méthode SimpNess

 

2 pensées sur “La grosse arnaque du travailleur indépendant qui veut devenir entrepreneur

  • 6 juillet 2018 à 17:29
    Permalink

    Bonjour
    J’ accorde un interet particulier depuis longtemps à tous vos emails. Ils sont bien et apportent toujours du nouveau…
    Ce dernier email m a particulierement marqué…
    Ce que vous dites serait vrai pour tout travailleur indépendant qui veut ameliorer ses revenus tout en reduisant le temps de travail…. sauf que la seule personne qui fait l exception serait peut etre le « toubib »: le medecin est un cas particulier qui échappe aux mécanismes de SimpNess. Etes vous d accord?

    Répondre
    • 18 juillet 2018 à 11:27
      Permalink

      Bonjour Mr Jelloul,

      Merci beaucoup pour votre commentaire.

      Ce qui est drôle, c’est que plusieurs de mes étudiants sont médecins. Dans ce domaine, la délégation est forcément limitée (bien sûr, si je vais chez le docteur, j’aimerais que ce soit lui qui m’ausculte et non pas l’infirmière :P), mais il y a beaucoup de parties de l’activité qui peuvent être optimisées.

      De nombreuses professions sont régulées, que ce soit d’un point de vue juridique ou éthique, et qui imposent que la personne « fasse elle-même le travail ».

      Nous travaillons donc à simplifier le processus de manière à ce que le professionnel puisse générer plus de résultats, pendant que nous augmentons la « valeur » de ce qu’ils font.

      À bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *